My Renault

Adblue®, l’arme anti-NOx

Après les véhicules utilitaires en 2016, c’est au tour des véhicules particuliers de devoir réduire de 90 % le rejet d’oxyde d’azote (NOx). Ce taux est imposé par la norme Euro 6D-Temp entrée en vigueur le 1er septembre 2018. Afin de répondre à cette nouvelle norme, Renault a mis en place des systèmes spécifiques. La technologie AdBlue® est combinée à la technologie SCR (Réduction Catalytique Sélective) pour les moteurs diesel. Pour les moteurs à essence, c’est l’introduction du filtre à particules pour reduire les emisions de particules.

SCR + AdBlue®, la solution anti-NOx pour les moteurs diesel

Les NOx (oxydes d’azote) résultent de la combinaison d’azote et d’oxygène dans un air à haute température lors de la combustion du carburant. Pour lutter contre ces NOx, Renault a fait le choix de la Réduction Catalytique Sélective (SCR). Cette technologie de traitement des gaz d’échappement convertit, dans un catalyseur, les oxydes d’azote en vapeur d’eau et en azote grâce à l’utilisation d’AdBlue®.

AdBlue® est une solution liquide biodégradable et incolore qui se décompose en ammoniac à partir de 80 °C. Pour cela, elle est injectée dans le tuyau d’échappement, situé avant le catalyseur SCR et après le moteur. Une fois chauffée dans l’échappement, AdBlue® se décompose en ammoniac (NH3) et en dioxyde de carbone (CO2). Lorsque les NOx réagissent à l’intérieur du catalyseur avec l’ammoniac, les molécules NOx nuisibles sont transformées en azote inoffensif (N2) et en eau (H2O).

La fin des pièges à NOx

Avec l’entrée en vigueur de la nouvelle norme Euro, la technologie du piège à NOx (qui était auparavant une autre possibilité de lutter contre les émissions de NOx) ne peut désormais plus être utilisée sur les véhicules roulant au diesel. C’est donc uniquement la technologie SCR qui est autorisée.

Et pour les modèles essence ?

Les moteurs à essence émettent moins de NOx que les moteurs diesel. Mais ils doivent eux aussi répondre aux normes européennes et réduire leurs émissions. Pour atteindre cet objectif, les moteurs à l’essence sont désormais équipés d’un « filtre à particules ».

Quand faire le plein d’AdBlue® ?

En moyenne, et selon le style de conduite et le modèle de véhicule, un plein d’AdBlue® permet de parcourir environ 7.000 km. Pour connaître l’autonomie dont vous disposez encore, un voyant s’allumera sur votre tableau de bord et sera accompagné d’un message d’alerte. Attention, une fois le réservoir vide, votre véhicule ne pourra simplement plus démarrer et vous devrez dès lors contacter votre concessionnaire pour régler ce problème. L’AdBlue est en effet indispensable à l’utilisation du véhicule.

Où se procurer AdBlue® ?

Le bidon au format 5 L ou 10 L est disponible dans tout le réseau Renault. Renault propose également le bidon « dépannage » d’une capacité de 2L. Pour le stocker comme pour faire le plein, veuillez respecter ces recommandations pratiques :

Stockage

  • Stocker AdBlue® à l’abri de la lumière.
  • Au-delà de 30°C, AdBlue® commence à se décomposer.
  • La durée de vie de AdBlue® est de minimum 12 mois s’il est conservé à une température inférieure à 30°C.
  • Garder l’équipement AdBlue® propre, sans poussière ni saleté.

Manipulation

  • Utiliser uniquement AdBlue® qui a été livré dans des emballages AdBlue® dédiés et scellés.
  • Ne pas utiliser d’équipement (bidons, jerricans) ayant servi pour d’autres liquides pour faire le plein d’AdBlue®.
  • Bien refermer les réservoirs et bidons AdBlue® après remplissage.
  • AdBlue® est classé comme produit non-dangereux : en cas de projection sur les vêtements ou la peau, la recommandation est de rincer avec de l’eau.
  • AdBlue® peut avoir une action corrosive envers certains métaux : en cas de projection, rincer avec de l’eau.

Parrainez un ami !

Vous n'avez pas accès à ce formulaire.