My Renault

Enquête sur l’électrique

0

PARTICIPANTS

Entre le 19 juin et le 20 août 2018, vous étiez 5.969 en Belgique à répondre à l’enquête Renault en ligne sur la voiture électrique. Un joli score ! Cette enquête nous a permis de mettre en lumière vos interrogations et votre opinion au sujet de la voiture électrique. Curieux de découvrir les résultats de l’enquête dans ses grandes lignes ? C’est parti !

0%
0%
0%

n’a pas encore d’expérience du véhicule électrique

d’entre eux souhaiteraient faire un essai

ont déjà roulé à bord d’une voiture électrique

Sur l’ensemble des participants à l’enquête Renault, la grande majorité n’a pas encore d’expérience du véhicule électrique (près de 70% des répondants) mais 30% d’entre eux souhaiteraient faire un essai. Quant à ceux qui ont déjà roulé à bord d’une voiture électrique (essai, voiture de location, voiture d’une connaissance…), ils sont un peu plus de 10%. Même si la voiture électrique est aujourd’hui l’unique alternative vers une conduite éco-responsable, quelques « freins » semblent expliquer pourquoi elle ne rencontre pas encore un grand succès en Belgique.

0%

Trop chère ?

Première raison invoquée en défaveur de l’achat d’un véhicule électrique exprimée par 61% répondants : le prix de la voiture. Mais s’il est vrai que le véhicule électrique est plus cher à l’achat, il est aussi beaucoup plus économique à long terme. Saviez-vous que l’électricité coûte beaucoup moins cher que l’essence (en moyenne 2€ pour une recharge de 100km) ? Sans oublier les avantages fiscaux offerts aux conducteurs de voitures électriques : primes, bonus écologiques (en fonction de la région d’habitation), …

Une réalité reconnue par 32% des répondants qui mettent en avant deux atouts distincts : un budget de mobilité plus économique d’une part et des coûts d’utilisation diminués d’autre part. Pour 28%, la voiture électrique représente un avantage financier, et pour 18%, un avantage toute nature. On a envie de dire : CQFD !

0%

Une autonomie…qui tient la route !

Autre crainte qui semble refroidir 54% des répondants : l’autonomie du véhicule électrique. Pourtant, dans les faits, on constate un décalage entre l’autonomie souhaitée et l’autonomie requise.

voudraient une autonomie de 400km

0 %

parcourent moins de 100km par jour

0 %

Aucun souci pour faire le choix de l’électrique dans ce cas. Surtout quand on sait que la charge des batteries ne s’effectue en général que 2 à 3 fois par semaine, un chiffre que 44% des répondants ont correctement évalué.

Charger les batteries, pas si compliqué

L’opération de charge peut se faire à la maison, sur le lieu du travail (de plus en plus d’employeurs mettent des bornes de recharge à disposition) ou dans une des différentes stations et bornes réparties sur le pays.

0%

On constate que 33% des répondants estiment que le nombre de points de charge près de leur domicile ou de leur lieu de travail est insuffisant.

Mais ce nombre est sous-estimé

Actuellement, près de 5000 points de charge sont répertoriés en Belgique, et ce chiffre est en augmentation. L’idéal est de profiter des « temps creux » (pendant que vous êtes au travail ou la nuit par exemple) pour charger votre véhicule…afin de rester mobile quand vous en avez besoin. Pour une charge complète, il faut compter entre 2 et 6 heures : la majorité des répondants (54%) l’ont bien estimé.

Près de

0

points de charge sont répertoriés en Belgique

Naturellement eco-friendly

Elle donne un ballon d’oxygène à l’environnement : une voiture 100% électrique ne fonctionne pas avec des carburants fossiles et elle ne dégage aucune émission de CO2. Cet argument positif arrive en tête des atouts de la voiture électrique : 67% des répondants l’ont mentionné. De plus, les voitures électriques sont silencieuses (pas de pollution sonore) et offrent une souplesse de conduite. Elle joue aussi les bons élèves dans le contexte actuel : normes environnementales de plus en plus strictes et multiplication des zones à faibles émissions (LEZ) dans les villes et en périphérie. Pour 32% des répondants, ce dernier point joue clairement en faveur du choix de l’électrique.

Conquis ou indécis ?

La voiture électrique, c’est la voiture d’aujourd’hui. C’est vrai que son succès reste encore modeste en Belgique (environ 0,5% du total des immatriculations), mais la progression est en cours. Entre 2016 et 2017, cette hausse était de 32%. Parmi les principaux acteurs du marché de la mobilité 100% électrique, les participants à l’enquête attribuent une belle notoriété à Renault. Continuons dans cette bonne voie.

Il ressort aussi clairement de l'enquête que vous souhaitez être informés objectivement des avantages et inconvénients des différentes motorisations proposées par Renault, en fonction de votre utilisation. Nous allons bien sûr en tenir compte.

Parrainez un ami !

Vous n'avez pas accès à ce formulaire.