My Renault

L’autopartage, la mobilité 2.0

« O tempora, o mores ! ». Cicéron n’avait sans doute pas imaginé la voiture telle que nous la connaissons, mais cette maxime reste toujours d’actualité. Avec l’accroissement de la population, le développement urbain et un nombre de voitures toujours grandissant, les besoins, mais aussi les habitudes des gens sont voués à perpétuellement évoluer. Aujourd’hui, le rêve de propriété est devenu moins ancré dans les esprits que par le passé. Les jeunes générations ne gardent plus le même travail aussi longtemps, n’ont plus l’envie aussi pressante de devenir propriétaires… et leur conception de la voiture a également évolué.

L’autopartage, une nouvelle forme de liberté

Qu’il s’agisse d’un souci écologique ou simplement économique ou pratique, les citadins des grandes villes revoient peu à peu leur rapport à la voiture. Et, depuis quelques années, une nouvelle tendance voit le jour au sein de cette frange, encore minime, de la population qui souhaite conserver la liberté qu’offre un transport motorisé… en évitant les contraintes qu’imposent la propriété. L’autopartage répond parfaitement à cette envie. Avec une flotte de véhicules toujours à leur disposition, qu’il s’agit simplement de louer, la mobilité gagne encore en liberté.

Une tendance globale, que Renault a su prédire

De nombreux opérateurs font leur apparition sur ce marché du « car sharing » dans les grandes villes. Et Renault a bien compris cette envie d’une nouvelle mobilité. Alors, en tant que leader du marché automobile électrique en Europe, Renault a saisi cette opportunité pour mettre en avant une mobilité propre. Un choix payant puisque de nombreux opérateurs, partout en Europe, ont fait le choix d’un partenariat avec la marque au Losange. Ainsi, l’opérateur Zity à Madrid propose 500 Renault ZOE, Totem à Marseille a choisi 170 Renault Twizy, Copenhague et Green Mobility ont mis sur les routes 450 Renault ZOE, Bruxelles et ZenCar ou encore à GandPartago à également porté son choix sur Renault ZOE alors que l’opérateur Batt Mobiel a craqué pour le quadricycle Renault Twizy… D’Oslo à Rome, les initiatives de ce type se multiplient à vitesse grand V, et ce qu’il s’agisse de solutions à destination des particuliers, des professionnels ou d’entreprises. IKEA a ainsi également fait le choix de Renault pour son service de mobilité.

Paris et Renault s’associent aussi

Il y a peu, la plus grande initiative de ce type a été annoncée par Renault en collaboration avec la mairie de Paris. En remplacement d’Autolib’, Renault Mobility va progressivement être mis en place à partir de septembre 2018. Ce dispositif propose en libre accès plusieurs véhicules de la gamme Renault, et ce 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24. Si l’offre de véhicules comprendra au départ des véhicules thermiques, la flotte est vouée à terme à être exclusivement composée de véhicules électriques. Renault Mobility profitera par ailleurs des toutes dernières technologies pour faciliter encore aussi bien la location que l’utilisation et la restitution. Tout se fera depuis l’application : choix du véhicule, déverrouillage de ce dernier, restitution et verrouillage. Un pas de plus vers la mobilité de demain !

Parrainez un ami !

Vous n'avez pas accès à ce formulaire.