My Renault

Les Taxis Renault de la Marne

Au début du mois de septembre 1914, alors que la première Guerre mondiale vient tout juste de débuter, la situation militaire a très rapidement tourné à l’avantage des forces armées allemandes. Celles-ci, en quelques mois seulement, sont déjà presque aux portes de Paris. Face à cette situation désespérée et afin d’éviter que la capitale ne tombe aux mains de l’ennemi, l’Etat-Major français cherche une solution de dernier recours pour ralentir la progression de l’armée allemande.

Un choix stratégique inédit

Afin de contrer les défenses et fortifications françaises, majoritairement situées le long de la frontière allemande, les Allemands adoptent le « plan Schliefen » qui vise à les contourner par la Belgique. Le succès est au rendez-vous. La Belgique est envahie rapidement et les français ne peuvent contrer l’offensive allemande dans les premiers temps. Face à cette situation, le maréchal Joffre décide d’ouvrir une ligne de front sur la Marne. Mais se pose alors un défi de premier ordre. Comment acheminer le plus rapidement possible un nombre suffisant de soldats pour supporter ce nouveau front. C’est le général Galliéni qui trouve une solution hors du commun. Réquisitionner un maximum de taxis parisiens pour le transport.

500 taxis Renault pour l’effort de guerre

Très populaires à l’époque, les taxis Renault, et tout spécialement le modèle Renault Type AG-1, constituent la principale force de cette flotte de près de 1100 véhicules. Chaque taxi transportait en moyenne de 5 à 6 soldats, ce qui a permis d’amener environ 5000 soldats sur la ligne de front entre les 6 et 7 septembre 1914. Malgré quelques cafouillages durant l’opération, des ordres de départ non donnés ou tardivement, des taxis réquisitionnés trop tard dans la nuit etc., cette opération reste une véritable première en termes de tactiques militaires.

Et, si l’impact de cette manœuvre inédite reste limité dans la victoire de la première bataille de la Marne, le train étant en effet de très loin le premier transport utilisé, et les troupes venant en taxi étant majoritairement composées d’unités ayant subi de grosses pertes et de réservistes, la portée symbolique a quant à elle été extraordinaire. En mettant en avant la solidarité et l’effort national, cette opération inédite eut un impact psychologique important sur l’ensemble de la population. Les taxis furent célébrés en véritables héros et les véhicules Renault furent par la suite extrêmement prisés des collectionneurs souhaitant continuer à faire vivre un peu cette épopée rocambolesque…. et l’Histoire.

Une contribution qui n’a pas été symbolique

La participation de Renault a l’effort de guerre ne s’est cependant pas limitée au seul aspect symbolique des fameux « Taxis de la Marne ». Durant les 4 ans de guerre, les usines Renault produiront ainsi plus de 2000 voitures, camions et ambulances pour répondre aux besoins de l’armée, mais également des moteurs d’avions et, plus surprenants… pas moins de deux millions d’obus !

Enfin, le char mitrailleur Renault FT, produit à 750 exemplaires, c’est quant à lui avéré être décisif dans la victoire finale. Avec ses qualités de mobilité, de blindage et surtout sa tourelle pivotante à 360°, la première du genre, celui-ci a permis de faire une véritable différence sur les champs de bataille.

Parrainez un ami !

Vous n'avez pas accès à ce formulaire.