My Renault

La passion de la couleur

Aujourd’hui, il est impossible de créer un véhicule sans une réflexion poussée sur les teintes qu’arboreront la carrosserie et l’habitacle. Mais cela n’a pas toujours été le cas… Jusqu’à Paule Marrot.

Depuis longtemps, Renault a la passion de la couleur. Renault Twingo, la joyeuse citadine en a d’ailleurs fait sa particularité : une foule de teintes toutes plus chaleureuses les unes que les autres. Et lors de leur lancement, chaque nouveau véhicule de Renault se voit attribué une teinte emblématique. Nouveau Renault Scénic est Jaune Miel, Renault Kadjar est Rouge Flamme, Renault Mégane GT est Bleu Iron… Cependant, si la couleur qu’ils arborent est aujourd’hui le fruit d’une véritable réflexion, il n’en a pas toujours été ainsi. Il y a quelques dizaines d’années, alors que le design n’était pas encore la préoccupation principale des constructeurs, les couleurs des modèles n’étaient pas choisies par des spécialistes, mais par la direction commerciale. Jusqu’à l’intervention d’une certaine Paule Marrot.

couleur-1

Que la couleur soit !

Bien que son nom ne soit pas forcément très connu, Paule Marrot, décoratrice parisienne renommée a vécu une histoire particulière avec Renault et a contribué au succès de l’un des véhicules les plus célèbres du losange, Renault Dauphine. En 1953, quelques années avant la sortie de cette dernière, Paule Marrot commence sa collaboration avec Renault d’une façon pour le moins étrange. Tout est parti d’une lettre adressée à la Régie Renault dans laquelle elle déplore la tristesse des couleurs des Renault 4CV qu’elle voit circuler dans la capitale et se propose de développer pour Renault des teintes de carrosserie. Médaille d'or textile à l'Exposition internationale des Arts décoratifs et industriels modernes à Paris en 1925 et décoratrice d’intérieur renommée, sa lettre ne reste pas lettre morte et elle se voit offrir une collaboration avec Renault en tant que coloriste conseil, un métier qui n’en est alors qu’à ses balbutiements.

couleur-2

La couleur, un atout séduction

Avec la démocratisation de l’automobile durant les Trente Glorieuses, la voiture devient un symbole de la classe moyenne et n’est plus le privilège des plus aisés. Par ailleurs, après-guerre, conduire cesse d’être l’apanage de la gent masculine. La clientèle se diversifiant, il faut séduire un public bien plus large et aux goûts divers. Outre le design, la couleur est la première chose que l’on voit d’une voiture. Et donc l’un de ses plus grands atouts de séduction. L’une des raisons du succès de Renault Dauphine est donc sans doute le fait d’avoir été commercialisée dans près d’une trentaine de teintes originales. Toutes ont été conçues en collaboration avec Paule Marrot, qui mettait un point d’honneur à obtenir des teintes sur les cuirs et tissus dans l’habitacle identiques à celles de la carrosserie.

La couleur dans l’ADN de Renault

Ce souci du détail et cette passion de la couleur sont l’héritage de Paule Marrot à Renault. Un héritage qu’incarne parfaitement le designer star de Renault, Laurens van den Acker. Dès son arrivée chez Renault, il a redéfini le style de la marque et réinventé le design Renault autour d’une histoire d’amour en 6 pétales : l’amour, l’exploration, la famille, le travail, les loisirs et la sagesse. Chacun de ces éléments a été illustré par un concept-car à la couleur unique. Le résultat, un véritable arc-en-ciel de couleurs. Et un nouveau look Renault qui a séduit plus que jamais !

e-stor
² ²

Parrainez un ami !

Vous n'avez pas accès à ce formulaire.