My Renault

Recharge dynamique sans fil

Bien que l’autonomie des véhicules électriques ait considérablement augmentée au cours des années, le meilleur exemple étant Renault Zoé avec ses 400 km NEDC, nombreux sont ceux qui considèrent ce critère comme un problème insurmontable. C’est pourquoi Renault continue à développer et améliorer l’autonomie des véhicules de sa gamme Z.E., mais cherche aussi à simplifier et accélérer la recharge. Dans ce cadre, une nouvelle technologie de charge dynamique sans contact, a été créée et présentée par le Groupe Renault,en collaboration avec Qualcomm Technologies et Vedecom. Qui sait, peut-être pourra-t-on bientôt dire adieux aux arrêts obligatoires aux bornes de recharge !

Rouler en rechargeant

Voilà qui serait parfait ! Et c’est vers cette direction que souhaite se tourner Renault avec la charge dynamique sans contact, basée sur la technologie de l’induction, comme deux Kangoo Z.E. modifiés en on récemment fait la démonstration sur une piste d’essay à Satory en France. Concrètement, des bobines sont installées dans le sol et sont alimentées par des câbles électriques. Ces bobines émettent un champ électromagnétique capté au passage du véhicule et reconverti en électricité par un dispositif intégré au véhicule.

Rouler en rechargeant

L’expérience avec les deux Kangoo Z.E. visait donc à prouver la faisabilité de cette nouvelle technologie. Et cela a marché, le système de recharge électrique sans contact a prouvé qu’il pouvait recharger un véhicule en marche en délivrant une puissance de charge de 20 kilowatts à des vitesses allant jusqu'à 100 kilomètres par heure. Ainsi, si 25 % des routes étaient équipées de ce type de technologie, le conducteur n’aurait tout simplement plus besoin de s’arrêter à une borne pour recharger son véhicule électrique !

Batterie VS recharge

Batterie VS recharge

Si l’on pense d’ordinaire à la capacité de la batterie, ce n’est évidemment pas le seul moyen d’améliorer l’autonomie des véhicules électriques. La vitesse de recharge est toute aussi importante. Mais, en partant dans cette direction, Renault fait d’une pierre deux coups. La capacité de la batterie perd de son importance, tout comme la vitesse de recharge, puisque la recharge se fait de façon quasi perpétuelle simplement en roulant. Une évolution qui ne devrait pas manquer de convaincre même les plus grands adeptes des véhicules « traditionnels ».

Parrainez un ami !

Vous n'avez pas accès à ce formulaire.