My Renault

Tour d’Europe écolo en Zoé

Avec le réchauffement climatique, nous devons faire face à de nouveaux défis écologiques et énergétiques. Mais si les problèmes causés sont nombreux, de nouvelles solutions apparaissent chaque jour. C’est afin de témoigner de ces dernières que Lola, Damien et Louis ont créé le projet T.R.E.V.E., Témoignage d’une Révolution Énergétique. Leur objectif, voyager en Europe à la découverte de modes de production d’électricité verte. Et pour cela, l’utilisation d’un véhicule propre s’avérait nécessaire. Leur choix ? Renault Zoé, sans hésiter.

Comment est né votre projet « T.R.E.V.E. » ?

Comme beaucoup de gens, nous avons la passion du voyage. Nous souhaitions donc nous engager dans une épopée. Mais nous ne voulions pas simplement voyager pour voyager, ce voyage devait pour nous avoir du sens. En tant que jeunes étudiants, nous sommes sensibles aux problèmes qui affecteront notre vie future et nous sommes conscients de l’urgence de (re)construire un futur commun, au-delà des frontières. Au vu de notre sensibilité personnelle et commune à l’écologie, nous avons décidé de nous intéresser au sujet des énergies renouvelables. Comment se développent-elles et quelles sont les contraintes actuelles qui limitent encore leur utilisation ? Nous allons donc parcourir l’Europe en vue de rencontrer les divers acteurs de l’énergie. Bien évidemment, un tel tour d’Europe ne peut se faire qu’au volant d’un véhicule propre.

De quelle façon comptez-vous communiquer sur vos expériences ?

Durant l’ensemble de notre voyage, nous produirons de nombreux témoignages, non seulement relatifs à notre problématique d’enquête, mais reflétant aussi l’expérience de ce périple. Sur notre site internet ainsi que les réseaux sociaux, nous délivrerons le plus régulièrement possible les avancées de notre travail et serons en contact avec la communauté qui nous suit. Nous organiserons un séminaire de recherche à l’ENS, exploitant nos résultats, ainsi qu’une exposition, qui nous permettra de remettre en forme l’expérience qu’aura été TREVE. Enfin, nous projetons d’éditer un web-documentaire, également basé sur le matériel collecté pendant l’enquête.

Pouvez-vous nous dire quelques mots sur votre équipage ?

Cela fait plus d’un an que nous réfléchissons à ce projet. Au départ, nous n’étions que deux : Lola et Damien. Nous sommes tous deux élèves à l’École normale supérieure en arts et en physique. Puis Louis, étudiant aussi au même endroit, mais en économie, nous a rejoints. Nous serons donc trois lors de ce voyage. Mais de nombreuses autres personnes nous ont aidés à mettre en place ce projet, qu’il s’agisse d’élèves ou de professeurs, notamment de Paris Sciences et Lettres qui nous accompagnent dans notre démarche scientifique.

Quel va être votre itinéraire ?

La construction de notre itinéraire a été liée à de nombreuses contraintes variées. Tout d’abord les possibilités de rencontrer les divers acteurs de l’énergie, mais aussi le temps. Nous nous sommes fixés une limite de 5 mois, de mai à septembre, pour réaliser ce voyage scientifique. Enfin, comme nous avons fait le choix d’un véhicule électrique, nous avons également dû faire des recherches sur les disponibilités en bornes de recharge, assez disparates selon les pays. Au final, c’est donc en Europe occidentale que se déroulera cette aventure. Nous devrions y rencontrer plus d’une centaine de personnes et de lieux à travers 17 pays, du Portugal à la Norvège et de l’Irlande à l’Autriche. Un sacré périple qui promet d’être passionnant !

Quel va être votre itinéraire ?

Conduire une Renault ZOE nous permet, en premier lieu, de respecter nos convictions vis-à-vis de l’environnement. Nous ne pouvions décemment pas nous engager dans une aventure dont la thématique est les énergies vertes sans utiliser le moyen de transport le plus propre possible. Le train était également une option que nous avons envisagée, mais une voiture permet une souplesse de déplacement bien plus grande.

Logiquement, l’autonomie de Renault ZOE a pesé dans la balance et nous a convaincu qu’elle était la voiture qui répondait le plus à nos besoins. Enfin, le réseau européen de bornes de recharges électrique se densifiant de plus en plus, nous souhaitions voir par nous-mêmes à quel point un véhicule électrique est aujourd’hui une option viable. Bien entendu, Renault Zoé fera partie intégrante de notre témoignage !

Plus d’info ?

Suivez-les sur Facebook, Twitter et YouTube.

Voir leur site 

Parrainez un ami !

Vous n'avez pas accès à ce formulaire.