My Renault

Antibrouillards, oui ou non ?

Les feux antibrouillards sont obligatoires dans certaines conditions. Mais ils peuvent au contraire se révéler une gêne à d'autres moments. Pour bon nombre de gens, l'utilisation correcte des feux antibrouillards reste floue. Alors résumons les règles.

Allumer ou pas ses feux antibrouillards ?

Les feux antibrouillards améliorent la visibilité, ce qui permet d'apercevoir plus rapidement les véhicules qui arrivent en sens inverse ou qui viennent de derrière. Mais une utilisation erronée de ces derniers peut toutefois provoquer des situations dangereuses sur la route. Pour résumer, les feux antibrouillards à l'avant ne sont jamais obligatoires. Les feux antibrouillards arrière, quant à eux, sont obligatoires lorsque la visibilité est inférieure à 100 m.

Feux avant

Les feux antibrouillards à l'avant ne sont pas obligatoires. Toutes les voitures n'en sont d'ailleurs pas équipées. Vous pouvez les utiliser en combinaison avec les feux de croisement ou les feux de route en cas de brouillard, neige ou pluie battante. Mais ils sont interdits dans d'autres circonstances. Vous voyez encore le pare-chocs arrière du véhicule qui vous précède ? Dans ce cas, les feux antibrouillards sont superflus et peuvent même avoir un effet éblouissant.

Feu arrière

Si le brouillard ou la neige réduisent la visibilité à moins de 100 mètres, il est obligatoire d'allumer les feux antibrouillards arrière (les feux normaux suffisent si la visibilité est inférieure à 200 mètres). En cas de forte pluie, les feux antibrouillards sont toujours obligatoires à l'arrière, contrairement par exemple à ce qui se fait aux Pays-Bas ou en France, où ils sont strictement interdits. Dans tous les autres cas de figure, les feux antibrouillards sont également interdits en Belgique.

Dangereux et sanctionnable

L'utilisation erronée des feux antibrouillards est à la fois dangereuse et passible d'amende. Elle est considérée comme une infraction du second degré. En d'autres termes, elle est passible d'une amende de 116 euros en cas de perception immédiate et de 160 euros en cas de transaction amiable. Si l'infraction entraîne une comparution devant le tribunal de police, l'amende peut grimper jusqu'à 2.000 euros, et être éventuellement assortie d'un retrait de permis.

Avant toute chose, faites preuve de prudence lorsque vous conduisez dans le brouillard. En effet, il est plus difficile de voir (à temps) d'autres usagers de la route ou des obstacles. De surcroît, le brouillard peut givrer localement, rendant en plus la route glissante.

Parrainez un ami !

Vous n'avez pas accès à ce formulaire.