My Renault

Hommage à l’Avantime

Dans la série « La voiture de mon père », André Dewael nous présente son dernier ouvrage, La Renault Avantime de mon père, paru en mars 2017. Il y présente l’histoire et l’évolution de cette voiture atypique imaginée à la fin des années 90 pour incarner le nouveau haut de gamme français.

R : Après le succès de « La Renault Espace de mon père », pourquoi avez-vous choisi de vous intéresser à la Renault Avantime ?

A: Si la Renault Espace est un véhicule mythique, il en va de même pour l’Avantime. Fin des années 90, Renault nourrissait l’ambition de se positionner dans le haut de gamme. Comment ? Avec ce projet de « coupespace » proposé par Matra, un concept inédit sur le marché. Un véritable mélange de genres (un « crossover »).

Fin des années 90, Renault
nourrissait l’ambition de se
positionner dans le haut de
gamme. “

Renault trouve l’idée si bonne qu’elle confie à Thierry Metroz, à qui l’on doit les lignes fluides et arrondies de la Renault Espace III, le design exclusif du véhicule. L’enthousiasme est palpable auprès de tous, si bien que l’Avantime sera dessinée en trois mois !

R : En quoi l’Avantime innove-t-elle ?

A: L’Avantime est un concentré de concepts innovants. Le mélange d’un coupé et d’un monospace, tout d’abord. Pour réussir ce défi d’un « coupé haut » (véhicule à deux portes latérales), des portes à double cinématique ont dû être produite pour permettre les manœuvres du quotidien. Un véritable exploit technique. Son grand toit ouvrant, ensuite, a également fait l’objet d’avancées innovantes pour s’adapter au volume de toit de ce coupé. Enfin, les sièges avant avec ceinture embarquée faisaient également pour la première fois leur apparition, tout comme la carrosserie bicolore.

Son grand toit ouvrant a également fait l’objet d’avancées innovantes pour s’adapter au volume de toit de ce coupé.”

R : L’Avantime n’a pourtant pas tenu ses promesses. Abordez-vous les raisons de ce succès mitigé ?

A: Oui. Le fait que l’Avantime n’ai été produit qu’à 8557 exemplaires en fait encore plus un véhicule passionnant et intriguant. Malgré un marketing innovant, les ventes de l’Avantime n’ont en effet pas été à la hauteur des espérances de Renault et ont entraîné la fermeture de Matra Automobile. La raison ? Le retard de l’arrivée de l’Avantime sur le marché, dû aux prouesses technologiques engagées. De leur côté, les études de marché n’ont pas vu juste non plus : le véhicule avant-gardiste n’a pas parlé aux Français, qui ont préféré la plus classique Vel Satis.

Le véhicule avant-gardiste n’a pas parlé aux Français, qui ont préféré la plus classique Vel Satis."

R : Que pourra-t-on encore découvrir dans votre livre ?

A: Le livre retrace avec précision, images à l’appui, les différentes étapes de création, ainsi que les méthodes innovantes mises en place par les équipes du marketing pour promouvoir l’Avantime auprès de son public cible. En bref : stratégie, design, architecture, positionnement marketing, industrialisation, palettes des teintes et motorisations : les détails et les témoignages se succèdent au fil des chapitres, pour le plus grand plaisir des fans du modèle !

R : Avez-vous pu compter sur la collaboration de Renault et Matra comme lors de votre première ouvrage ?

A: Assurément ! Cette collaboration est d’ailleurs mémorable pour sa fiabilité et sa fidélité. Des contacts privilégiés m'ont permis d'accéder à bon nombre d'informations et de documents iconographiques : croquis, maquettes, études de style… Mes rencontres avec le chef de projet et le responsable des essais ont nourri, page après page, ce nouvel ouvrage. J’ai à nouveau eu accès à une banque d’images insolites mise à disposition par la médiathèque Renault et le musée Matra. Quoi de plus excitant que de pouvoir échanger avec les créateurs du véhicule qui vous fascine !

Cette collaboration est
d’ailleurs mémorable pour sa
fiabilité et sa fidélité."

next

Parrainez un ami !

Vous n'avez pas accès à ce formulaire.